Demand et Supply Planning Wirquin et Siplec témoignent

Le 4 juillet dernier, nous étions à Paris au Rooftop Wagram pour une matinée dédiée au Supply et Demand Planning.

Cette matinée a été introduite par Olivier Dhonte, président du conseil d’administration de VISEO, le groupe éditeur de Colibri, qui après avoir présenté VISEO brièvement, a expliqué les raisons qui ont poussé ce groupe spécialisé en conseil IT à se lancer dans l’édition. Les raisons d’il y a 4 ans sont les mêmes qu’aujourd’hui : l’ambition de proposer un outil simple, abordable et ergonomique, qui puisse convenir aux sociétés qui n’ont ni le temps ni les moyens de partir sur des solutions classiques du marché, souvent lourdes en investissement et en engagement.

Jonathan David, Chef de projet Supply Chain Management pour le Groupe Wirquin, et Pierre-André Lamongie, Directeur Supply Chain pour Siplec, ont ensuite tous les deux présenté leurs sociétés respectives et les raisons qui les ont poussés à choisir une solution du marché pour réaliser leurs prévisions des ventes.

Pour Wirquin, société industrielle leader sur le marché de l’injection plastique, deux raisons principales ont poussée au choix d’un outil : des filiales dans différents pays avec différents niveaux de maturité et de longs délais d’approvisionnement. Siplec est une structure import du mouvement ? E. Leclerc spécialisée dans les carburants et la MDD non-alimentaire : de longs délais d’approvisionnement ainsi que les limites posées par l’utilisation d’Excel ont poussé la société à choisir un outil du marché. L’enjeu étant de réduire les ruptures et anomalies de stock tout en structurant le process.

Les principaux critères de sélection de Colibri étaient les suivants :

  • Rapidité de mise en œuvre
  • Faible implication des équipes IT
  • Prise en main facile par les équipes avec des fonctionnalités claires et efficientes
  • Process cible supporté par l’outil
  • Le prix

Au niveau des résultats obtenus suite à l’implémentation de Colibri, on en retrouve plusieurs. On pourra retenir que Siplec a diminué de 3,5 points le taux de rupture tandis que Wirquin a évalué une baisse de stock groupe de 48 à 43 jours de stocks, soit (-1,5M€ ou 10%). Egalement, une amélioration de la fiabilité a été notée chez les filiales les moins matures de Wirquin, avec par exemple l’augmentation de 35 à 55% pour la filiale russe (après 2 ans d’utilisation de Colibri et du S&OP). Les taux de service usine et clients se sont aussi améliorés.

Au niveau qualitatif tant pour Siplec que Wirquin, la solution a été bien accueillie par les équipes. Le modèle de Colibri, en mode start-up et très réactif, a de plus été très apprécié.

Vous souhaitez en savoir plus sur Colibri et nos clients ? Contactez-nous !

 

 

Retour sur la table ronde Colibri du 24 mai 2018 à Lyon

Table Ronde Colibri Lyon

Le 24 mai dernier, Colibri a organisé à Lyon au site de l’Antiquaille une matinée dédiée aux prévisions des ventes et aux nouvelles tendances en matière de Supply Chain Management.

Lors de cette matinée, Joël Mathiot, S&OP Manager pour Radiall, est revenu sur l’implémentation de Colibri et les raisons qui ont poussé la société à remplacer Excel par un outil du marché.
-Plus d’information ci-dessous-

Cette présentation très intéressante fut suivie par l’intervention de Nicolas Commare, Directeur Général de Colibri, en France pour l’occasion, qui a présenté en quelques mots pourquoi Colibri change les pratiques et sa vision pour les années à venir.

Mehdi Kharab, expert produit Colibri, a terminé cette présentation par une démonstration des nouvelles fonctionnalités de l’outil et plus particulièrement l’option Smart Data qui permet l’analyse des données en temps réel sous forme de tableaux de bord Voir la démo

Table Ronde Colibri Lyon

Radiall, la mise en place réussie d’un outil de prévisions des ventes dans le cadre d’un processus S&OP

Radiall, entreprise familiale de 318M€ de chiffre d’affaires, leader dans la conception, le développement et la fabrication de solutions d’interconnexion, faisait face à des problématiques de collaboration et avait atteint les limites d’Excel pour bien maintenir son processus S&OP.

Joël Mathiot, a dans un premier temps expliqué l’importance d’un process S&OP pour une société comme Radiall :

  • Affiner la prévision grâce à la collaboration
  • Identifier et anticiper les goulots d’étranglement
  • Fournir des prévisions financières
  • Intégrer les prévisions à l’ERP pour la gestion des approvisionnements et du PDP

Excel ne permettant pas une bonne collaboration, de faire des calculs approfondis et représentant des risques (mauvaise manipulation du fichier, single-point-of-failure…) la nécessité de faire les prévisions de ventes via un outil du marché s’est imposé.

Pour faire le choix d’une solution, une approche POC (proof of concept) a été utilisée. Après un mois de tests sur Colibri, la solution a été jugée adaptée aux besoins de l’entreprise et mise en place.

Après un an d’utilisation, de premiers résultats positifs se sont clairement fait sentir :

  • Le temps de traitement des données est passé de 10 à 3 jours.
  • L’intégralité des articles disposent dorénavant d’une prévision (grâce à la prévision statistique)
  • L’accès aux données est simplifié pour tous les acteurs impliqués
  • La collaboration entre les différents acteurs du processus est facilitée.

Les utilisateurs ont bien accueilli la solution jugée « user friendly ». Les fonctions visuelles sont grandement appréciées et permettent d’impliquer tous les utilisateurs. « L’outil est très agile et permet d’agir rapidement » conclu Joël Mathiot.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Colibri contactez-nous !

Pour ne manquer aucun de nos événements, inscrivez-vous à notre Newsletter.

 

Radiall et Colibri

Démonstration Colibri avec Mehdi

 

 

 

Colibri travaille désormais avec des partenaires intégrateurs et distributeurs

Colibri partenaires

Colibri entame sa deuxième phase de développement et va désormais travailler avec des partenaires intégrateurs et distributeurs. ALOER, cabinet de conseil en Supply Chain et ERP, devient son premier partenaire distributeur.

Colibri, solution de Demand et Supply Planning, a été créée il y a 5 ans avec pour objectif de changer les codes de consommation d’outils Supply Chain. En proposant une solution 100% Cloud, qui prend le contre-pied des processus de décision et d’implémentation long et coûteux habituels, Colibri s’est rapidement imposée dans l’écosystème de la Supply Chain comme la solution ergonomique, abordable et rapide à mettre en place.

Devant le succès de son business model, Colibri passe donc à la seconde phase de son développement : la distribution via un réseau de partenaires.

« ALOER est un cabinet à taille humaine, expert en Supply Chain, avec une forte présence dans la région Rhône Alpes. Nous partageons les mêmes valeurs et le même ADN, nous sommes très heureux de l’aboutissement de ce partenariat et persuadé de sa réussite » explique Nicolas Commare, Directeur général de Colibri.

Etienne Georges, gérant d’ALOER, ajoute : « Nous avions identifié des niveaux de maturités différents au sein des organisations industrielles de nos clients (compétences internes en termes de prévisions). D’autre part, la taille des sites ou des filiales et les expériences des équipes sont souvent hétérogènes au sein d’un même Groupe. En consultant le marché des logiciels de prévisions, nous avons découvert cette solution agile, simple à utiliser, rapide à implémenter et collaborative : Colibri, qui répond parfaitement à ces besoins. »

 

Lire le communiqué de presse

Bridgestone EMEA parle de Colibri dans le Supply Chain Magazine

Demand Planning, S&OP et conduite du changement pour le fabricant mondial de pneus.

La filiales du groupe japonais Bridgestone qui emploie 18 000 personnes (dont 4000 en France) et possède 12 sites de production et une trentaine de centre de distribution a entrepris ces 10 dernières années une transformation complète de l’ensemble des process de sa Supply Chain. Henri-Xavier Benoist, vice-président Supply Chain & Procurement de Bridgestone EMEA est revenu sur les projets qui ont accompagné cette transformation lors d’une interview avec le Supply Chain Magazine.

C’est dans le cadre du chantier de Demand Planning que Bridgestone a décidé d’implémenter Colibri, Henri-Xavier explique :

« De la même manière que nous voulions un partenaire consultant très dynamique et réactif [référence au cabinet LEON dont Colibri est partenaire], il nous fallait également un outil léger et facile d’installation. C’est pour cela que nous avons choisi Colibri, en mode SaaS, pour aller vite sans répondre de l’IT. Le but était avant tout d’apprendre sur le process, qui implique la Supply Chain, les ventes, le marketing et le management, et de s’appuyer ensuite sur ces résultats pour lancer notre grand projet de transformation Demand Planning, Forward, qui doit démarrer d’ici quelques mois à l’échelle EMEA. »

Pour lire l’intégralité de l’article rendez-vous sur le site du Supply Chain magazine.

Découvrir toutes nos success stories

Global Industrie, retour sur le rendez-vous annuel de l’industrie

Colibri au salon Global Industrie

Du 27 au 30 mars a eu lieu le salon Global Industrie à Paris. Cet événement majeur regroupant 4 grands salons emblématiques (Midest, Smart-Industrie, Industrie et Tolexpo) a accueilli 2 700 exposants et plus de 50 000 visiteurs sur 100 000 m2 d’exposition.

Retour sur cet événement majeur :

Les maîtres mots de cette première édition étaient « l’industrie du futur et 4.0 », chaque exposant a pu profiter de ces 4 jours d’expositions pour mettre en avant ses dernières innovations (cobotique, solutions cloud, avancées techniques…).

Colibri était présent sur le stand French Fab pour mettre en avant l’importance des prévisions des ventes pour les industriels.

L’Usine Connectée, espace de 1 000 m2 pour présenter une ligne de production de médailles métalliques a été la grande attraction du salon. L’utilisation de techniques éprouvées (peinture, découpage, injection plastique…) et de technologies du futur (cobotiques, connectivité…) ont permis la production de 10 000 médailles personnalisées distribuées gratuitement aux visiteurs qui le souhaitaient.

Colibri au salon Global Indsutrie

Le SIMODEC, grand rassemblement international de la machine-outil, c’est fini !

Colibri au salon SIMODEC

Du 6 au 9 mars nous étions présents sur le Salon SIMODEC à la Roche-Sur-Foron, retour sur ce rassemblement international.

Ce grand salon international a rassemblé 300 exposants et 500 marques sur 18 000m2 autour du thème de l’humain au cœur de l’industrie.

Le SIMODEC, véritable institution dans la région depuis 1959, a été inauguré par plusieurs personnalités de la région qui sont revenues sur les très bons chiffres de l’industrie de la vallée de l’Arve. Avec un taux de chômage proche de 6,9% au dernier trimestre et une croissance de +6% en 2016 pour atteindre les 2,2 milliard d’euros (soit 1 milliards de plus qu’en 2009) les acteurs du département ont de quoi être fier ! Plus précisément c’est 47 000 emplois qui dépendent de l’industrie du décolletage en haute Savoie (100 000 en comptant l’Aine).

Ces excellents résultats témoignent de la reprise du marché qui a su après la crise de 2009 adopter une stratégie de formation, internationalisation et diversification afin d’atteindre aujourd’hui une forte croissance.

Bien entendu la route est encore longue et il faut maintenant pouvoir répondre à des exigences de plus en plus fortes, produire des pièces plus complexes avec des matériaux difficiles tout en réduisant les coûts. Dans cet environnement très concurrentiel l’innovation est clef mais la formation et la qualification le sont également.

Colibri au salon SIMODEC

L’importance d’un processus outillé de prévisions comme élément d’entrée du S&OP

L’importance d’un processus outillé de prévisions comme élément d’entrée du S&OP

Inscrivez-vous au prochain Webinar Colibri en partenariat avec le cabinet LEON –  le 5 avril à 14h

Le S&OP est clé pour piloter l’entreprise sur un horizon de 12 à 18 mois et arbitrer les décisions.

Un S&OP efficace s’appuie d’abord sur un processus de prévision robuste et partagé.
Comment réussir alors la mise en place d’un processus de prévision ? Un outil logiciel flexible et collaboratif est souvent un support essentiel.

Mehdi Kharab, expert produit,  Colibri et Pierre Fournet, dirigeant du cabinet LEON,  argumenterons l’intérêt d’implémenter un processus de prévision outillé par un logiciel.

Regardez le replay du Webinar !

Détail :

Le 5 Avril à 14h

Gratuit

Colibri vous donne rendez-vous au salon Global Industrie

Colibri au salon Global Industrie

Colibri sera au salon Global Industrie, du 27 au 30 mars au parc des expositions de Paris Nord.

Ce rendez-vous est né de la réunion de 4 événements complémentaires : Smart Industrie, Midest, Tolexpo et Industrie

L’événement, placé sous le Haut Patronage du Président de la République, a pour but de promouvoir l’Industrie du Futur au niveau Européen. 50 000 visiteurs (dont 25% internationaux) sont attendu dans les 5 halls et 100 000 m2 d’exposition du salon.

Tout au long du salon vous pourrez assister à un large programme de conférence, débats, keynotes ayant pour ambition de présenter l’industrie aujourd’hui. De plus Global Industrie vous propose une expérience inédite : l’Usine Connecté ! Un espace de 1000 m2 qui plongera les visiteurs au cœur de l’industrie du futur.

Colibri participera à ce grand rassemblement industriel au côté de son partenaire FrenchFab sur le stand #4N104

N’hésitez pas à venir nous rencontrer !

 

Informations Pratiques

Date : Du 27 au 30 mars

Lieux : Parc des exposition Paris Nord (itinéraire)

Stand #4N104 (hall 3&4)

 

FrenchFab partenaire de Colibri

Le coût et le business model, éléments clés du calcul de valeur pour un projet IT

Colibri - Valeur d'un projet IT

Intro

Tout DSI ou responsable de projet Supply Chain a déjà rencontré au moins une fois cette problématique : démontrer la réussite d’un projet IT. L’indicateur communément utilisé pour estimer la réussite d’un projet est le ROI (Return on Investment, Retour sur Investissement en français). De manière synthétique, cela revient à comparer le coût de l’investissement effectué avec le gain estimé. Cet indicateur de profitabilité est très utilisé, mais ne prend pas en compte l’impact intangible d’une solution sur le business, par exemple le niveau de stress des employés, la collaboration des équipes.

Si l’on souhaite prendre en compte l’impact financier (donc tangible) ET la valeur intangible d’une solution il faudra alors plutôt calculer le ROV (Return On Value, ou retour sur valeur). Cet indicateur prend en compte les indicateurs quantitatifs (investissement financier, coûts, temps, niveau de stocks…) mais aussi qualitatifs (communication au sein des équipes, diminution du stress des collaborateurs, structuration des processus…) dans le calcul de valeur. De cette manière le ROV peut s’appliquer à des solutions où il y a peu ou pas d’investissement financier comme les solutions SaaS, pour lesquelles le prix d’entrée est modéré et la notion d’investissement moindre.

Que l’on veuille calculer le ROI ou le ROV, il y a deux éléments importants à considérer en premier lieu : le coût de la solution (ce qui semble évident) et le business model de la solution mise en place. Ensuite l’analyse quantitative et qualitatives de différents KPIs permettront de compléter le calcul.

 

Le Prix pour une solution On-premise ou Cloud

Que l’on veuille calculer le ROI ou le ROV, la première étape est de savoir clairement les coûts associés au projet que l’on analyse. Que la solution soit du type On-premise ou Cloudil est important d’avoir une vision globale des coûts, que ce soit les coûts « transparents »(par exemple l’achat de licences ou un abonnement mensuel) ou les coûts « cachés » qui découlent de l’utilisation de la solution dans le temps et qui sont très souvent omis.

Ces coûts ne seront pas les mêmes suivant le projet et suivant le type de solution choisie. Une solution On-premise aura beaucoup plus de coûts cachés qu’une solution Cloud, qui par définition ne nécessite pas ou peu d’installation technique (entre autres).

Coûts cachés et Coûts visibles, la théorie de l’iceberg*

Le business model

Il est aussi important de comprendre quel est le business model de la solution choisie et de le prendre en compte lors du calcul du ROI ou ROV.

Typiquement, pour une solution Cloud, l’investissement de départ est très faible, mais, il faut payer un forfait de manière continue (abonnement mensuel). A l’inverse, dans le cas d’une solution On-premise, le coût d’entrée est bien plus important, et donc risqué si la solution ne correspond pas aux attentes. Il n’y a pas de mensualités, mais très souvent un coût de maintenance annuelle représentant un pourcentage du coût des licences (en général 20%).

 

[…] LIRE LA SUITE […]

[WEBINAR] – Le Cloud : arme de compétitivité et accélérateur de succès

Le cloud arme de compétitivité

Choisir une nouvelle solution IT est encore aujourd’hui synonyme d’un long processus fastidieux.

Entre la conception du cahier des charges, la gestion des appels d’offres, et l’arbitrage final avec les équipes et la direction, choisir un nouvel outil peut être source de stress, de consommation de temps et d’argent. Pourtant dans un environnement toujours plus compétitif et en constante évolution il est important de pouvoir trouver et implémenter rapidement une solution afin de répondre aux problématiques de l’entreprise.

Inscription cloturée – Voir le Replay

Mehdi Kharab, expert produit, et Nicolas Commare, directeur général, vous expliqueront comment grâce au Cloud il est désormais possible de devancer ses concurrents, éviter l’effet de tunnel et gagner en compétitivité lors de la mise en place d’une nouvelle solution.

Regardez le Replay pour en savoir plus !! 

 

Informations pratiques :

Le 28 février

De 11h à 11h40

Gratuit