LinkedInEmailWhatsApp

Qu’est-ce qu’un Supply Chain Management ou SCM moderne ?

La distribution de marchandises et de matières connaît aujourd’hui un profond bouleversement. Les nouvelles habitudes de production et de consommation entraînent de nouveaux modes d’approvisionnements. Au cœur de ces changements, le Supply Chain Management doit se réinventer, sans pour autant modifier l’ensemble de ses process. C’est par de nouveaux outils et une méthodologie innovante que le SCM se modernise et gagnera le pari de sa propre évolution et de sa compétitivité.

Qu’est-ce que le Supply Chain Management ?

Avant tout, et pour en comprendre les enjeux, il est important de revenir aux fondamentaux du Supply Chain Management, qui concerne à la fois la logistique du transport, ainsi que la totalité de l’organisation.

La Supply Chain ou chaîne d’approvisionnement

La Supply Chain représente l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. Mais cela ne veut pas seulement dire la manière dont les camions transportent les marchandises, lesquelles sont ensuite livrées. Elle regroupe la totalité du processus :

  • Les flux de transport.
  • Les flux d’informations.
  • Les flux financiers.
  • Les flux de gestion globale.

Tout est pris en considération dans la chaîne d’approvisionnement, de la commande à la facturation, du stock à la manutention, jusqu’à l’approvisionnement des marchandises. Pour les entreprises, il s’agit donc d’une gestion de flux en continu qui nécessite de s’équiper d’une solution logicielle performante.

Supply Chain Management ou SCM : définition

Le SCM est ainsi l’organisation qui permet d’avoir le bon produit au bon endroit, au bon moment, dans les bonnes quantités, au bon coût et avec la bonne information.

Penser à une SCM moderne revient donc à ajouter à cette définition structurelle trois facteurs :

  • Les innovations technologiques (robotisation, data science, machine learning, intelligence artificielle, etc.).
  • Les nouvelles façons de consommer (omnicanalité, e-commerce, problématiques de personnalisation, problématiques de derniers kilomètres et de livraison, réseaux sociaux/influenceurs, ultraconnexion).
  • Et enfin, l’évolution nécessaire induite par l’environnement (réglementation : Taxe carbone, ou encore contraintes légales : interdiction de certains plastiques, interdiction de destruction de marchandises, consommation locale, réduction des transports polluants, flux retours (renvoi d’ancien produit en échange d’un bon d’achat…)

Le Supply Chain Management consiste à gérer les flux en amont chez les fournisseurs jusqu’à la livraison chez le client, qu’il soit particulier ou professionnel. Ce processus doit permettre à l’ensemble des premiers acteurs de la chaîne de développer une méthodologie. Tout comme de se donner les moyens de rendre cette chaîne performante. Cela veut donc dire mettre tout en œuvre pour optimiser la chaîne d’approvisionnement et, dans le meilleur des scénarios, faire des économies sur l’ensemble de la chaîne.

Dans cet objectif, un outil de Supply Chain Management doit optimiser l’organisation de la chaîne de valeur d’approvisionnement, que ce soit en matière de collaboration dans l’entreprise ou encore de coordination avec les partenaires de l’ensemble de la chaîne. 

Comment fonctionne le Supply Chain Management ou SCM ?

Si l’on voulait résumer le Supply Chain Management à sa définition la plus simple, on parlerait de gestion des chaînes d’approvisionnement. Mais cela ne suffirait pas à comprendre toutes les subtilités et la variété de dispositifs liés au SCM.

Supply Chain Management : quel périmètre ?

Le périmètre du Supply Chain Management consiste à prendre en considération l’ensemble des aspects matériels, techniques, administratifs et humains de la matière première à la livraison du produit fini au client final.

À cela s’ajoute l’ensemble des ressources humaines et matérielles : le personnel nécessaire et les prestataires, les fournisseurs, le magasinage, le transport, les outils, les machines de manutention, les véhicules, les emballages, le carburant, etc.

Enfin, pour gérer tous ces aspects d’un point de vue organisationnel et financier, le SCM s’équipe d’outils de gestion et d’information.

Les 4 fonctions principales de l’outil de Supply Chain Management ou SCM

Du point de vue de l’outil de Supply Chain Management en lui-même, il comprend quatre fonctionnalités principales. Celles-ci doivent néanmoins recouvrir l’ensemble des besoins cités précédemment :

1 – Agréger l’information

L’outil SCM fonctionne avec l’ensemble des données des outils de gestion de l’entreprise. Il les collecte directement auprès des ERP, CRM et GPAO. Les informations peuvent également être centralisées sur un seul et même ERP. Le SCM peut ainsi calculer et prévoir l’évolution de la chaîne d’approvisionnement en fonction des précédentes commandes et du prévisionnel.

2 – Traiter l’information

Pour prévoir d’autant plus efficacement, certains types d’outils SCM permettent une planification avancée, on les appelle les APS, soit l’Advanced Planning and Scheduling. Celui-ci peut également être intégré dans un logiciel ERP. Il a pour objectif de faciliter la prise de décision afin d’organiser au mieux la chaîne logistique. Il propose pour cela différents scénarios performants.

3 – Centralisation des informations et collaboration

Tous les partenaires, fournisseurs et acteurs de l’entreprise ont des accès collaboratifs aux données qui leur permettront d’ajuster leurs propres décisions en cohérence avec la stratégie globale.

4 – Mesurer les performances

L’outil SCM propose aux utilisateurs des indicateurs de performance pour mesurer, par exemple, les temps de parcours, d’approvisionnement, les dépenses de carburant, fiabilité des prévisions, niveaux de stocks, taux de service… En somme, ce sont toutes les données nécessaires à une analyse et à l’amélioration. Elles apparaissent sur le tableau de bord du SCM en fonction des données et objectifs choisis.

Supply Chain Management : quels enjeux ?

Les enjeux du Supply Chain Management sont immenses puisqu’il met chaque jour en balance les besoins humains et financiers des entreprises. Ainsi, chaque acteur de la chaîne logistique doit être suivi et intégré à travers cet outil dans une parfaite synchronisation avec les autres. C’est ainsi que le dernier maillon de la chaîne, le client final, sera satisfait.

Dans cet objectif, le SCM est à la fois un outil de mesure, d’évaluation et de collaboration. En cela, il doit aider à maîtriser les coûts tout en respectant les délais et la qualité de service au client final.

Le choix d’un outil SCM signifie donc trois choses :

  • L’entreprise qui investit dans une solution SCM veut améliorer la gestion des flux et maîtriser ses coûts.
  • Elle souhaite aussi livrer ses clients de manière rapide, en faisant les bons choix matériels et humains.
  • Elle veut améliorer l’organisation entre tous les acteurs, fournisseurs et intermédiaires. En effet, sans outil SCM, ceux-ci ne communiquent pas suffisamment et peuvent ainsi générer un accroc dans l’ensemble de la chaîne logistique. Ce qui entraîne à la fois du retard pour la livraison et un désordre général dans le système.

Le SCM apporte une nouvelle manière de travailler sur l’ensemble des intervenants. Il ne s’agit pas d’intégrer tous les acteurs de la chaîne dans une organisation close, mais au contraire d’ouvrir cette organisation pour lui permettre de s’améliorer et de viser la satisfaction client. Concrètement, cela signifie que les fournisseurs comme les livreurs connaissent l’ensemble du parcours des marchandises. De cette façon, ils peuvent mesurer à leur échelle chaque enjeu d’organisation ou de rapidité.

Supply Chain Management : quels indicateurs de performance ?

Les indicateurs de performance dans une chaîne logistique consistent à contrôler les résultats de l’activité et des métiers, ainsi que les stocks et l’approvisionnement. Ce sont des statistiques en temps réel, récupérées par les données qui offrent ainsi une vision de la gestion de flux au plus près.

Les indicateurs d’un SCM sont principalement :

  • La performance en productivité et coût des fournisseurs, des entrepôts, des métiers.
  • Les indicateurs de stock (valeur, couverture, démarque, déclassement, etc.)
  • Les indicateurs d’approvisionnement (délai, planning, commandes, etc.)
  • Le taux de satisfaction client interne/externe (taux de service, taux de ruptures, vélocité de livraisons, etc.)

Chaque entreprise peut choisir ses indicateurs en fonction de ce qu’elle doit transporter et par quel biais logistique.

Qu’est-ce qu’un Supply Chain Management moderne ?

Un SCM moderne consiste en la mise en place d’un outil digital, collaboratif et modulaire. Autrement dit, il doit à la fois garantir la pertinence et la visibilité des informations à tous les acteurs de la chaîne logistique, et s’adapter aux besoins.

D’un point de vue organisationnel, le SCM moderne repose sur un petit nombre de personnes. Pour une raison simple : il est inutile d’impliquer plusieurs services sur un même outil de gestion qui a pour vocation de faciliter l’organisation et d’augmenter la performance globale.

Puissant, adaptable, mis à jour régulièrement, un outil digital SCM comme Colibri apporte cette modernité et cette agilité.

Pourquoi Colibri est un outil de SCM moderne ?

  • La solution est rapide à mettre en place.
  • Colibri est proposé dans un package et guide les utilisateurs.
  • Il répond à des besoins métier très forts.
  • Il est :
    • collaboratif
    • digital
    • évolutif
    • modulaire
  • Il est possible d’avoir plusieurs Colibri pour plusieurs processus.
  • Et enfin, il est connectable à d’autres solutions telles que SAP ou Salesforce.

Avec l’Intelligence artificielle, l’algorithmie avancée et la robotisation, le Supply Chain Management se configurera peut-être un jour tout seul. Mais nous n’en sommes pas encore là ! La modernité aujourd’hui dans cet outil digital SCM regroupe la facilité et la rapidité dans les prises de décisions et les actions de planification. De plus, remplacer l’homme par la machine dans la logistique n’est pas à l’ordre du jour. Au contraire, les entreprises ont besoin de mettre des machines au service des hommes pour les aider à être beaucoup plus productifs en moins de temps et avec moins d’efforts.

C’est là toute la philosophie de Colibri ! Notre solution SCM 100 % Cloud vous apporte tous les avantages d’un outil digital complet et personnalisé.